Welcome to Poetry.com

Poetry.com is a huge collection of poems from famous and amateur poets from around the world — collaboratively published by a community of authors and contributing editors.

Navigate through our poetry database by subjects, alphabetically or simply search by keywords. You can submit a new poem, discuss and rate existing work, listen to poems using voice pronunciation and even translate pieces to many common and not-so-common languages.

Rate this poem:(0.00 / 0 votes)

Le Père Éloi

Maurice Rollinat 1846 (Châteauroux) – 1903 (Ivry-sur-Seine)

Une nuit, dans un vieux cimetière pas riche,
Ivre, le père Éloi, sacristain-fossoyeur,
Parlait ainsi, d’un ton bonhomique et gouailleur,
Gesticulant penché sur une tombe en friche :

  « Après que j’suis sorti d’l’auberge
  En sonnant l’Angelus, à c’soir,
  J’m’ai dit comme’ ça : Faut q’jaill’ la voir
  Au lieu d’y fair’ brûler un cierge !

  J’te dérang’ ! Sous l’herbe et la ronce
  T’es là ben tranquille à r’poser ;
  Bah ! tout seul, un brin, j’vas t’causer :
  T’as pu d’langu’, j’attends pas d’réponse.

  T’causer ? T’as des oreill’ de cend’e...
  Et t’étais sourde avant l’trépas.
  Mais, quéq’ ça fait q’tu m’entend’ pas...
  Si mon idée est q’tu m’entendes.

  J’pense à toi souvent, va, pauv’ grosse,
  Beaucoup le jour, surtout la nuit,
  Dans la noc’ comme dans l’ennui,
  Que j’boiv’ chopine ou creuse un’ fosse.

  J’me saoul’ pas pu depuis q’t’es morte
  Que quand t’étais du monde. Enfin,
  C’est pas tout ça ! moi, j’aim’ le vin,
  J’peux l’entonner puisque j’le porte.

  Fidèl’ ? là-d’sus faut laisser faire
  Le naturel ! on n’est pas d’bois...
  C’que c’est ! j’y pens’ pas quant e’ j’bois,
  Quant’ j’ai bu, c’est une aut’ affaire !...

  Si j’en trouve un’ qu’est pas trop vieille,
  Ma foi ! j’vas pas chercher d’témoins !
  Pourtant, l’âg’ yétant, j’pratiqu’ moins
  La créatur’ que la bouteille.

  Bah ! je l’sais, t’es pas pu jalouse
  Que cell’ qu’a pris ta succession.
  Es’ pas q’j’ai ton absolution ?
  Dis ? ma premièr’ défunte épouse ?

  Des services ? t’as ma promesse
  Que j’ten f’rai dir’ par mon bourgeois.
  Quoiq’ça, c’est inutil’ : chaqu’ fois,
  J’te r’command’ en servant sa messe.

  J’voudrais t’donner queq’chos’ qui t’aille :
  Qui qui t’plairait ? qu’est-c’que tu veux ?
  Un’ coiff’ ? mais, tu n’as pu d’cheveux.
  Un corset ? mais, tu n’as pu d’taille.

  Un’ rob’ ? t’es qu’un bout de squelette.
  Des mitain’ ? T’as des mains d’poussier.
  Des sabots garnis ? t’as pu d’pieds.
  Faut pas songer à la toilette !

  T’donner à manger ? bon ! ça rentre...
  Mais, pour tomber où ? dans quel sac ?
  Puisque tu n’as pu d’estomac,
  Pu d’gosier, pu d’boyaux, pu d’ventre !

  D’l’argent ? mais, dans ton coin d’cimetière
  Qué q’t’ach’t’rais donc ? Seigneur de Dieu !
  Allons ! tiens ! pour te dire adieu
  J’vas t’fair’ cadeau d’un’ bonn’ prière.

  Si ça t’fait pas d’bien, comm’ dit l’autre,
  Au moins, ben sûr, ça t’fra pas d’mal.
  Mais, tu m’coût’ pas cher... c’est égal !
  Tu la mérit’ long’ la pat’nôtre ! »

Or, en fait d’oraison longue, le vieux narquois
Partit tout simplement, sur un signe de croix,
Grognant : « C’est tard ! tant pis, j’ai trop soif, l’diab’ m’emporte !
J’vas boire à la santé de l’âme de la morte

Font size:
 

Submitted on May 13, 2011

2:05 min read
97 Views

Discuss this Maurice Rollinat poem with the community:

0 Comments

    Translation

    Find a translation for this poem in other languages:

    Select another language:

    • - Select -
    • 简体中文 (Chinese - Simplified)
    • 繁體中文 (Chinese - Traditional)
    • Español (Spanish)
    • Esperanto (Esperanto)
    • 日本語 (Japanese)
    • Português (Portuguese)
    • Deutsch (German)
    • العربية (Arabic)
    • Français (French)
    • Русский (Russian)
    • ಕನ್ನಡ (Kannada)
    • 한국어 (Korean)
    • עברית (Hebrew)
    • Gaeilge (Irish)
    • Українська (Ukrainian)
    • اردو (Urdu)
    • Magyar (Hungarian)
    • मानक हिन्दी (Hindi)
    • Indonesia (Indonesian)
    • Italiano (Italian)
    • தமிழ் (Tamil)
    • Türkçe (Turkish)
    • తెలుగు (Telugu)
    • ภาษาไทย (Thai)
    • Tiếng Việt (Vietnamese)
    • Čeština (Czech)
    • Polski (Polish)
    • Bahasa Indonesia (Indonesian)
    • Românește (Romanian)
    • Nederlands (Dutch)
    • Ελληνικά (Greek)
    • Latinum (Latin)
    • Svenska (Swedish)
    • Dansk (Danish)
    • Suomi (Finnish)
    • فارسی (Persian)
    • ייִדיש (Yiddish)
    • հայերեն (Armenian)
    • Norsk (Norwegian)
    • English (English)

    Citation

    Use the citation below to add this poem to your bibliography:

    Style:MLAChicagoAPA

    "Le Père Éloi" Poetry.com. STANDS4 LLC, 2021. Web. 23 Sep. 2021. <https://www.poetry.com/poem/27760/le-père-Éloi>.

    Become a member!

    Join our community of poets and poetry lovers to share your work and offer feedback and encouragement to writers all over the world!

    Browse Poetry.com

    Quiz

    Are you a poetry master?

    »
    A group of lines that form a division of a poem is a _________.
    • A. couplet
    • B. line
    • C. stanza
    • D. paragraph

    Our favorite collection of

    Famous Poets

    »